Centre d'écologie appliquée du Hainaut

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 12 juillet 2011

RANDONNEE EN BOUCLE DANS LA VALLEE DE L'EAU BLANCHE : VIRELLES, AUBLAIN ET LOMPRET - Jean-Jacques Cuvelier -

Cet itinéraire est à suivre au fil des saisons : ombres et lumières, eau et glace, sous-bois taché de fleurs aux couleurs variées ou tapis monotones de lierre et de mercuriale éveillent les émotions. Il se déroule dans une ambiance forestière entrecoupée par de larges vues sur des paysages en plateau ou par des traversées de prairies lovées le long de l'Eau blanche. Les illustrations qui accompagnent le texte ont été prises à la fin de l'hiver et au début du printemps.

Les voitures peuvent être garées le long du Lac de Virelles, à proximité du pavillon de l'aquascope. Après avoir traversé la route, la suivre vers le nord-est, en direction de la queue du lac. Emprunter le chemin de terre qui se présente sur la droite ; il se prolonge en un sentier qui mène à l'ancien moulin à eau au coin duquel se dresse un tilleul auquel est accrochée une chapelle dédiée à Notre Dame des lumières. Poursuivre sur la droite et passer devant la vieille forge de Virelles (le lac occupe un ancien fond marécageux et servait de réserve d'eau à la sidérurgie locale). Après avoir franchi le déversoir du lac, entrer dans le Site de Blaimont par un large chemin forestier. La traversée du massif boisé suit l'Eau Blanche. Le sentier conduit au pied de falaises peu élevées ; en période de crue, il faut parfois chercher le passage dans la peupleraie alluviale sur la droite. L'itinéraire passe ensuite sous le Grand Pont (pont de chemin de fer de l'ancienne ligne Mariembourg-Chimay, il fut construit au 19ème siècle pour la Compagnie de Chemin de Fer de Chimay, sous l'impulsion du Prince François-Joseph de Caraman-Chimay) et se poursuit en bas de pentes boisées par une chênaie à charmes. Le sol est couvert d'un tapis continu de lierre ou de plages de mercuriales et de jonquilles entre lesquelles émergent d'autres plantes. Toutes témoignent de la richesse minérale des sols de bas de pente et des alluvions régulièrement déposées par les crues. A la forge Monseu, une digue et une vanne tentent de contrôler le débit de la rivière. Le sentier crapahute entre les racines superficielles.

Suite dans notre bulletin N° 69 - Juin 2011

Bulletin N° 69 - Juin 2011


EDITORIAL

STAGE : découverte de la nature à l’Abbaye de Saint-Denis du 4 au 8 juillet

COMMEMORATION au PARK HIBAKUSHA le 6 août 2011

ARTICLES

Après Fukushima, comment préparer l’après-nucléaire en Belgique?
M. Wautelet

Les S.I. et le stade interglaciaire 13
Robert Fourneau

Randonnée en boucle dans la vallée de l’Eau Blanche
Jean-Jacques Cuvelier

Amanites : Mythes, légendes et vérités scientifiques
Marianne Mabille

REVUE DE LA PRESSE

NUCLEAIRE
Sortir du nucléaire en 2015
La Libre Belgique – 06/04/11
L’avion, point faible du stress test ?
Le Soir – 20/05/11
La place de l’énergie nucléaire est de plus en plus contestée au Japon
Le Monde – 20/05/11
Appréhender l’après-nucléaire
La Libre Belgique – 08/06/11

ENERGIE
« Le pic pétrolier sera atteint vers 2015 »
Le Vif-L’Express – 29/04/11
De l’eau chaude pour faire du courant
Le Vif-L’Express – 20/05/11
Un jour, nous n’aurons plus d’énergies fossiles…
La Libre Belgique – 26 et 27/03/11
4000 trains verts en partance d’Anvers
La Libre Belgique – 07/06/11

CLIMAT
En Chine, une sécheresse exceptionnelle aggrave la crise de l’eau
Le Monde – 03/06/11

ENVIRONNEMENT
Objectif « zéro déforestation » pour 2020
Le Soir – 28/04/11
Au Brésil, la forêt victime du lobby agricole
Le Monde – 25/05/11
Carrières et environnement : un mariage de raison ?
IEW – 26/05/11
Un plan durable pour la Wallonie
Le Soir – 31/05/11

POLLUTION
Faire ses courses sans remplir son panier de pesticides
Le Monde – 23/03/11
Une pollution invisible
La Libre Belgique – 21/04/11

BIODIVERSITE
Parrainer une colonie d’abeilles
Le Vif-L’Express – 20/05/11
Des saumons dans la Meuse
La Libre Belgique – 26/05/11

NOUVELLES BREVES

POEME: L’hiver nucléaire
Nisrefa

Bulletin N° 69 - Juin 2011

Cher(e)s lectrices et lecteurs,

Le C.E.A.H. a trente ans! C'était l'occasion de les commémorer par une manifestation festive comme celle tellement réussie du XXV ème anniversaire, maïs malheureusement le choc qui l'a frappé l'an dernier par le décès de son secrétaire-fondateur nous incite à en reporter l'opportunité et de la remplacer par une petite rétrospective de ces trente années.

Du bilan de la relecture des bulletins publiés et des activités de cette période, il me plaît de tirer les conclusions suivantes.

Le C.E.A.H. est bien resté durant tout ce temps dans l'optique initiale de ses fondateurs même si il a suivi positivement l'évolution des intérêts de la modernité et comme vous pourrez le constater à la lecture du facsimilé ci-joint du PV. de la réunion de fondation en date du 14 mars 1981 et acte au Moniteur le 21 janvier 82, les membres fondateurs ont bien changé soit malheureusement décédés, soit dans l'impossibilité actuelle d'encore aider le Centre, ils ont cependant été bien heureusement remplacés au C.A. par d'autres bénévoles de très haute qualité qui ont déjà fourni et qui fourniront encore des articles de très grand intérêt d'écologie générale, de mycologie ou d'analyses de problèmes d'environnement.

Le bulletin de liaison a lui aussi bien évolué; d'une simple feuillet A4 stencilé et plié en trois pendant la première décennie, il s'est transformé en un document de bonne qualité et de très bonne présentation par rapport à l'augmentation du coût d'impression et de la cotisation demandée, grâce à sa réalisation par un secrétariat d'animatrices et de collaboratrices dévouées, utilisant les techniques d'impression papier et photos modernes.

Puis au fil du temps l'association du Centre initial avec le Cercle de mycologie, les relations privilégiées avec d'autres associations à vocation écologique ou orientées vers l'opposition aux. nuisances catastrophiques du Nucléaire et à la commémoration de leurs victimes, ont conforté la vocation initiale de s'intéresser en les divulguant, non seulement aux problèmes spécifiques au Hainaut mais aussi à ceux élargis aux régions voisines et aux grands problèmes de la Planète en appliquant une pensée ancienne d'Aristote mais bien reprise par Bacon et Th. Monod: "Qui cueille une fleur dérange une étoile".

Notre but est donc bien dans le futur de sensibiliser soit par des articles de haut niveau scientifique, de vulgarisation ou encore par de Brèves nouvelles et des coupures de presse, les personnes qui sont à court de temps de lectures plus longues, soit d'initier un maximum d'enfants de nos régions par des animations - de plus en plus demandées d'ailleurs - dans les écoles, compensant ainsi un certain manque d'intérêt grand public pour le bulletin sans doute suite à une concurrence des médias actuels. Pour les mêmes raisons, excursions et expositions ne sont plus attractives que pour de bien spécifiques comme celles consacrées aux champignons durant la période automnale parce qu'interactives et guidées par des animatrices chevronnées ayant été formées par un maître de qualité.

Un tableau synoptique des activités de 2001 à 2010 complétant ainsi celui publié en 2001 dans le Bulletin spécial du X)Cme anniversaire montrera cependant que nos activités si elles se sont orientées différemment notamment suite à l'indifférence des Pouvoirs publics vis-à-vis de nos efforts à promouvoir un parc naturel, sont toujours nombreuses et continueront à l'être grâce à la volonté du C.A. actuel dans l'intention initiale - tellement appréciée par beaucoup - de feu le Professeur Pierre Piérart.

C'est pourquoi dans ce numéro 69 du bulletin vous trouverez de la part de nos nouveaux collaborateurs des articles de considération sur le grand problème mondial du nucléaire, de reconnaissance pratique en mycologie ou d'observation expliquée de certains de nos plus beaux sites naturels ainsi qu'une échelle des derniers temps géologiques peu souvent envisagée mais souhaitée par des personnes peu intéressées par les époques premières de la Terre. Un panel de Brèves de Presse sur les nombreux thèmes de l'environnement rassemblés par nos collaboratrices informera ceux et celles qui n'auront pas eu le temps de les lire ces derniers mois.

En vous souhaitant bonne lecture et bonnes vacances d'été, je vous invite à faire connaître ce bulletin à votre entourage.

Le Président