Cher(e)s membres,

Comme tous les auteurs de livres ou d'articles traitant de la protection de la nature se plaisent à le répéter jusqu'à le marteler pour atteindre le plus grand nombre, il faut au moins respecter et mieux aimer la nature et pour cela la comprendre et parfois même s'y assimiler comme le faisaient des peuples d'autrefois même ceux dits "primitifs". C'est pourquoi s'il peut paraître à certains de voir le C.E.A.H. faire une part de ses préoccupations à la Géomorphologie, il faut savoir que la complexité des formes de terrain doit être envisagée et interprétée chaque fois que des décisions doivent être prises, que ce soit dans les villes ou dans les campagnes, il s'avère nécessaire avant d'y transformer n'importe quelle surface, d' envisager le pour et le contre, entre son maintien ou des transformations anthropiques envisagées en premier lieu.

Avicenne disait déjà en 1108: "un aveugle se détourne de la fosse où le clairvoyant se laisse tomber". C'est pourquoi ce bulletin comporte exceptionnellement quelques pages qui paraissent hors propos du bulletin habituel mais qui pourraient aider toute personne susceptible d'aménager la nature des sols des grandes villes wallonnes en les connaissant mieux et en évitant des erreurs d'implantation faute d'analyse préalable, à moins que, au départ, ils n 'en tiennent pas compte pour des raisons simplement économico-politiques.

Mais le volet d'écologie biologique n'est pas oublié et présente cette fois des articles ou des rapports de nos animatrices qui sont d'intérêt essentiel pour tous nos membres d'autant plus qu'ils sont toujours accompagnés de documents iconographiques de qualité.

Bonne lecture,

Le Président