TRAME VERTE ET BLEUE, DES ENJEUX AUX ACTIONS
« Parc naturel transfrontalier du Hainaut » "Extrait du recueil Nature et biodiversité

La mise en place de la trame verte et bleue a pour objectif d’enrayer la perte de biodiversité due à la fragmentation du territoire causée par les activités humaines. Cela passe par la préservation, la gestion et la remise en bon état des milieux nécessaires aux continuités écologiques, tout en prenant en compte les activités humaines, et notamment agricoles, en milieu rural. Dans le cadre du projet pilote « Cartographie fine de la trame écologique sur l’axe Escaut transfrontalier France-Wallonie » du projet Interreg Dostrade, une cartographie des continuités est réalisée depuis janvier 2013 à l’échelle du parcellaire (5.000e). Elle a pour objectifs de préciser la trame écologique mise en place à l’échelle du Parc naturel transfrontalier du Hainaut (territoire associant le Parc naturel des Plaines de l’Escaut et le Parc naturel régional Scarpe-Escaut) et de proposer des aménagements de préservation, restauration et création d’éléments écologiques (mares, haies...).

La méthodologie suivie repose sur différentes étapes. Tout d’abord une analyse des données SIG (Système d’Information Géographique) existantes (photos aériennes, occupation du sol, données environnementales et administratives, données du Parc naturel…) est réalisée.

Les données écologiques locales sont créées par photo interprétation. Ensuite une vérification et une évaluation écologique de ces éléments sont réalisées sur le terrain.

Puis ces données sont reportées sous SIG pour créer trois types de cartes : une carte représentant l’intérêt écologique des entités inventoriées, une carte faisant une synthèse du diagnostic et présentant les corridors et zones d’intérêt écologique locales et enfin une carte proposant des actions de création, de préservation et de restauration des éléments écologiques, comme le projet d’aménagement d’une frayère à brochet dans une prairie bordant la Verne de Bury à Wiers ou encore la création et la restauration de mares en faveur du Triton crêté.

Un porter à connaissances est réalisé pour chaque commune cartographiée. L’objectif étant que ces communes puissent intégrer ce document dans leur stratégie territoriale.

Enfin, des fiches didactiques seront réalisées sur les trames spécifiques à certaines espèces représentatives du territoire (Chevêche d’Athéna, Murin des marais, Triton crêté, …).