De Terre et de Racines - Vagabondages en Haute Sambre
- Jean-Marie Delmotte -

Voir le bulletin n°80

Avant-propos

Enfant de la terre, la terre de « Thudinie »... j'ai grandi dans des odeurs d'étables aux parfums mêlés de bouse et de lait chaud : remugles, miasmes pour les uns, fumets capiteux pour les autres... dont je suis! Je garde au fond de ma mémoire la fragrance aigrelette émanant de la commissure des lèvres des chevaux à l'herbage quand, au jour-levant des petits matins blafards d'août, j'accompagnais Roger tout au bout de la prairie baignée de rosée - là où sourd le ruisseau de Villers - avertir Bella et l'Gris d'un furtif baiser sur le chanfrein, qu'un jour nouveau, prometteur de labeur, venait de débuter.

Ma Thudinie. je ne l'ai jamais quittée. Elle est tellement prenante pour qui sait la prendre et la comprendre... cette Thudinie liégeoise. Des p'tits coins d'paradis perdus au Pays de Haute Sambre. Des toponymes évocateurs de passés oubliés. Des noms qui parlent, même si souvent, ils restent pour nous des énigmes : A L'Euse, Monplaisir, Plomb Fondu, Omboie, Tint Cu! C'est beau, ça chante, ça claironne et ça fleure bon la campagne!... Bon-air, La Couturelle, Le Hututu. Pont Crotté, Dansonspène, Les Marwèles, Tacfesse... Ces coins-là, il faut aller les voir, les pratiquer à pied. Arriver par derrière, sans bruit, pour les surprendre, les sentir, les toucher, écouter leur musique... Arriver par derrière, sans bruit... pour en douceur leur dire tout simplement: «Je vous aime!»... Je l'ai arpentée en tous sens, cette Thudinie liégeoise, sans jamais me lasser. Encore, et encore, et toujours je l'arpente. J'ai commencé très tôt l’étude de mon milieu, ce que l'école appelle aujourd'hui « EdM » : Étude du Milieu. Mais cette EdM, scolaire et encadrée, n'a rien à voir avec mon EdM à moi, celle que j'ai faite sur le terrain lors de mes longues courses secrètes et solitaires, à pied ou à vélo... lors de mes évasions « buissonnières ». Je peux l'avouer maintenant, il y a prescription. J'étais un adepte de l'école buissonnière!...

Découvrir et redécouvrir sans cesse ce pays fascinant, celui de mon enfance : les grandes plaines battues des vents, les vallées encaissées, les ruisseaux bondissants, la Sambre et les péniches, les sentiers boueux, les forêts inquiétantes pour l'enfant que j'étais... les soleils, les brouillards, les ondées, les brouillasses, les décors enneigés; les oiseaux, les arbres, les carrières, les fleurs. L'exotisme à portée de la main. Et aussi les potales, les croix d'occis, les chapelles, les clochers, les grandes fermes blanches. Bien plus tard, je me suis aventuré dans des contrées de plus en plus lointaines : le pays de Beaumont, celui de Walcourt, celui de Cerfontaine, celui de Philippeville. Et puis, de plus en plus loin : Chimay, la Calestienne, la Famenne, l'Ardenne. Et le tour de Belgique, à pied sur la frontière, d'une borne à la suivante, et par monts et par vaux. Et puis...
La Vallée du Viroin, celle de la Molignée, celle de la Lesse et celle de L'Ourthe. Et les « Plus Beaux Villages de Wallonie », jusqu'à Wéris et ses dolmens et, jusqu'à La Forêt... la Semois! Et Soulme, Fagnolle, Crupet, Chardeneux, Celles, Mozet, Lompret, Sohier et... J'en oublie sûrement...
Enfin j'ai franchi la frontière du beau pays de France : exploré l'Avesnois perdu dans son bocage, apprécié son «Maroille», découvert la Thiérache, ses églises fortifiées, l'Oise, la Forêt de Saint Michel, Guise et son château...
En 1967, je guidais un groupe de randonneurs à la découverte des paysages de la Haute Sambre. C'était un jour d'hiver, un samedi de février éclatant de lumière glaciale! Dans le grand silence des campagnes givrées, figées, endormies, nous avons cheminé de l'abbaye d'Aulne à l'abbaye de Bonne-Espérance en passant par celle de Lobbes. Le chemin des trois abbayes! Ce jour-là, c'était la toute première fois. La toute première d'une longue série de guidances qui devaient s'enchaîner pendant plus de 45 années! Devenu guide-nature en 1984, à l'issue d'une formation assurée par les Cercles des Naturalistes de Belgique, la passion de la guidance-nature allait conduire mes pas; une passion que j'ai voulu partager en proposant moult excursions naturalistes, en particulier en Haute Sambre... mais pas seulement ! Que de découvertes, que de confirmations, que de petits et grands bonheurs partagés, que de souvenirs gravés dans ma mémoire, que de traces abandonnées dans la boue ou la poussière! Des traces éphémères, des moments de vie que je me devais de pérenniser...

Un jour, le hasard m’a fait découvrir la « Maison du Conte de Namur ». Emerveillé, je me suis souvenu des veillées contées de mon enfance autour de Tante Nelly, conteuse hors-pair. Et mes balades sont devenues « ballades contées ». Arpenter, musarder, patauger, encore et encore, et encore. Errer, flâner, vagabonder au hasard des sentiers, des chemins creux, des haies et des buissons... pour ne pas oublier...

Pour ne pas oublier les odeurs, les couleurs, les musiques, les saveurs changeantes des saisons. Pour ne pas oublier la fragrance aigrelette émanant de la commissure des lèvres des chevaux à l'herbage.
Partager tous les petits bonheurs entassés dans la cale de mes souvenirs. Laisser l'empreinte de mes pas dans tous ces chemins tracés, écrits dans la poussière et la sueur, siècle après siècle... pour que d'autres, après moi, puissent les cheminer...

Sommaire

- Préface 5
- Remerciements 7
- Avertissement 8
- Avant-propos 10
- Prologue 12
- 1. A Thuin... les sept cols 20
- 1bis. La vallée de la Bième-l'Eau, la rivière aux castors 33
- 2. A Merbes-le Château... de Bringuette à La Clicotte 39
- 3. A Lobbes... vers l'Ermitage 46
- 4. A Thuin, vers Biesme-sous Thuin par Maladrie et Ragnies 58
- 5. A Bersillies-1'Abbaye (Erquelinnes)... aux Grands Chênes 75
- 6. A Solre-sur-Sambre (Erquelinnes) vers Ram'quin 82
- 7. Aux Waibes (Thuin)... vers Hourpes 88
- 8. A Strée (Beaumont)... vers le Bois des Agaises 94
- 9. A Walcourt... vers Silenrieux 99
- 10. A Jamioulx (Ham-sur-Heure-Nalinnes)... vers Beignée 105
- 11. A Pry (Walcourt)... vers Fontenelle et Rognée 116
- 12. A Thy-le-Château (Walcourt)... vers Baconval 124
- 13. A Ragnies (Thuin)... vers Gravelotte et Biesmelle 130
- 14. A Landelies (Montigny-le-Tilleul)... Wespes et Domaniale 140
- 15. A Hantes-et-Wihéries (Erquelines)... de Bringuette à Ranchère 48
- 16. A Thuillies (Thuin)... par Donstiennes et Ossogne 162
- 17. A Aulne (Thuin)... de Beaudribus à l'Ermitage 174
- 18. A Lobbes... vers Forestaille et le Bois du Baron 189
- 19. A Fontaine-Valmont (Merbes-Ste Marie)... vers Grignart 204
- Epilogue 219
- Postfaces 220
- Index 221
- Illustrations photographiques 228
- Bibliographie – Sources 232
- Annexes : Notes historiques 233

Disponible auprès de l’auteur au prix de 16,00€ (20,00€, port inclus, à verser sur le compte BE09 0631 5568 7257)

Renseignements : 071/593495 ou jmdelmotte@voo.be